La Bible et la Fin des Temps

 

1 Thessaloniciens 5 :1-3   « Pour ce qui est des temps et des moments, vous n’avez pas besoin, frères, qu’on vous en écrive.

Car vous savez vous-même parfaitement que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit.

Quand les hommes diront : Paix et sécurité ! C’est alors que soudainement la ruine fondra sur eux comme les douleurs sur la femme enceinte, et ils n’échapperont point ».

 

 

Discours de Jésus sur son avènement et sur la fin du monde

 

Matthieu 24 :4-44     « Jésus leur répondit : Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront en mon nom, en disant : C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. Vous allez entendre parler de guerres et de bruits de guerres : Gardez-vous de vous alarmer car cela doit arriver. Mais ce ne sera pas encore la fin.

Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume et il y aura, par endroit, des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs.

Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir, et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. Et ce sera pour beaucoup une occasion de chute, ils se trahiront, se haïront les uns les autres.

Plusieurs faux prophètes s’élèveront et séduiront beaucoup de gens. Et en raison des progrès de l’iniquité, l’amour du plus grand nombre se refroidira. (Définition iniquité : Grande injustice, partialité, inégalité). Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations.

 

Alors viendra la fin.

 

C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation dont a parlé le prophète Daniel, établie dans le lieu saint, que le lecteur fasse attention.

Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes ; que celui qui sera sur la terrasse ne descende pas pour prendre ce qui est dans sa maison, et celui qui sera dans les champs ne s’en retourne pas pour prendre son vêtement.

Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Priez pour que votre fuite n’arrive pas en hiver ou un jour de sabbat. Car alors, il y aura une grande tribulation telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, et qu’il n’y en aura jamais plus.

Et si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé, mais à cause des élus, ces jours seront abrégés.

Si quelqu’un vous dit alors : Le Christ est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes, ils opéreront de grands signes et des prodiges au point de séduire si possible même les élus. Je vous l’ai prédit. Si donc on vous dit : Voici : Il est dans le désert, n’y allez pas ; voici : Il est dans les chambres, ne le croyez pas.

 

En effet, comme l’éclair part de l’orient et brille jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme.

 

Où que soit le cadavre, là s’assembleront les aigles. Aussitôt après ces jours de tribulation, le soleil s’obscurcira , la lune ne donnera plus sa clarté, les étoiles tomberont du ciel et les puissances des cieux seront ébranlées.

Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire.

Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre.

Recevez l’enseignement de la parabole du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres et que les feuilles poussent, vous savez que l’été est proche. De même, vous aussi, quand vous verrez tout cela, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte.

En vérité, je vous le dis, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive.

Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

 

Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul.

 

Comme aux jours de Noé ainsi en sera-t-il à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vienne et les emporte tous ; il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme.

 

Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé, de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée.

 

VEILLEZ DONC, PUISQUE VOUS NE SAVEZ PAS QUEL JOUR VOTRE SEIGNEUR VIENDRA.

 

Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison.

C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.

 

(Lire aussi Marc 13)

 

La destruction de Jérusalem et l'avènement de Jésus-Christ

 

Luc 21 :7-31

 

Ils lui demandèrent : Maître, quand donc cela arrivera-t-il, et quel sera le signe annonçant ces événements ?

Jésus répondit : Prenez garde d’être séduits. Car beaucoup viendront sous mon nom et diront : C’est moi, et le temps est proche. Ne les suivez pas.

 

Quand vous entendrez parler de guerres et de désordre, ne vous effrayez pas, car cela doit arriver premièrement. Mais ce ne sera pas tout de suite la fin.

 

Alors il leur dit : Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, il y aura de grands tremblements de terre et par endroits, des pestes et des famines ; il y aura des phénomènes terribles  et de grands signes dans le ciel.

 

Mais avant tout cela, on portera les mains sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom.

Cela vous donnera l’occasion de rendre témoignage.

Mettez-vous donc dans l’esprit de ne pas préméditer votre défense, car je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront résister ou contredire.

Vous serez livrés même par des parents, des frères, des proches et des amis, et ils feront mourir plusieurs d’entre vous.

Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom.

Mais il ne se perdra pas un cheveu de votre tête ; par votre persévérance vous sauvegarderez vos âmes.

 

Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche.

 

Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes, que ceux qui seront au-milieu de Jérusalem s’en retirent, et que ceux qui seront dans les campagnes n’entrent pas dans la ville.

Car ce seront des jours de vengeance, pour l’accomplissement de tout ce qui est écrit.

Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront ce jour-là ! Car il y aura une grande détresse dans le pays, et de la colère contre ce peuple.

Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis.

 

Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles ; et sur la terre, une angoisse des nations qui ne sauront que faire au bruit de la mer et des flots ; les hommes rendront l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre, car les puissances des cieux seront ébranlées.

 

Alors on verra le Fils de l’homme venir sur une nuée avec beaucoup de puissance et de gloire.

Quand cela commencera d’arriver, redressez-vous et levez la tête, parce que votre délivrance approche.

Et il leur dit une parabole : Voyez le figuier et tous les arbres. Dès qu’ils bourgeonnent, vous savez de vous-mêmes, en regardant, que déjà l’été est proche.

 

De même vous aussi, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche ».

 

 

L’avènement du Seigneur

 

2 Pierre 3 :1-18   « Voici déjà, bien-aimés, la seconde lettre que je vous écris. En toutes deux, je fais appel à des souvenirs, pour éveiller en vous une claire intelligence, afin que vous vous souveniez des prédictions des saints prophètes et du commandement du Seigneur et Sauver transmis par vos apôtres.

 

Sachez avant tout, que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs plein de raillerie, qui marcheront selon leurs propres convoitises et diront : Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme depuis le commencement de la création.

En effet, ils oublient volontairement qu’il y eut, autrefois, des cieux et une terre qui, du milieu de l’eau et formée par l’eau, surgit à la parole de Dieu, et que, par les mêmes causes, le monde d’alors périt submergé par l’eau ; mais, par la même parole, les cieux et la terre actuels sont gardés en réserve pour le feu, en vue du jour du jugement et de la perdition des impies.

 

Mais il est un point que vous ne devez pas oublier, bien-aimés : c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour ;

 

le Seigneur ne retarde pas l’accomplissement de sa promesse, comme quelques-uns le pensent. Il use de patience envers vous, il ne veut pas qu’aucun périsse, mais il veut que tous arrivent à la repentance.

 

Le jour du Seigneur viendra comme un voleur. En ce jour-là, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre, avec les œuvres qu’elle renferme, sera consumée.

 

Puisque tout cela est en voie de dissolution, combien votre conduite et votre piété doivent être saintes !

 

Attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, où les cieux enflammés se dissoudront et où les éléments embrasés se fondront.

Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre où la justice habitera.

C’est pourquoi, bien-aimés, dans cette attente, efforcez-vous d’être trouvés par lui sans tache et sans défaut dans la paix.

Considérez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l’a aussi écrit selon la sagesse qui lui a été donnée.

C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres où il parle de ces sujets, et où se trouvent des passages difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme elles le font du reste des Ecritures, pour leur propre perdition.

 

Vous donc, bien-aimés, qui êtes prévenus, soyez sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté, mais croissez dans la grâce et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

A Lui la gloire, maintenant et jusqu’au jour de l’éternité ! ».

 

Si vous êtes intéressés par ce thème (et vous avez raison de l'être!), vous pouvez visiter le blog ci-dessous, qui est très complet et qui traite spécifiquement de ce sujet:

http://jesusrevient.webs.com